4.2 Mise en place des spermatozo´des



L'éjaculation et l'éjaculat


L'éjaculation est provoquée par des contractions rythmiques des canaux déférents et des contractions de soutient de la musculature du plancher pelvien qui subviennent toutes par vagues.
Le sens et le but de l'éjaculation pendant l'acte sexuel est de déposer dans la partie postérieure du vagin, près de la portio (l'entrée de l'utérus), les spermatozoïdes qui sont stockés dans la cauda de l'épididyme et qui sont pour la plupart immobiles.

Un grand volume de secrétions provenant de différentes glandes s'ajoute aux spermatozoïdes lors de leur passage dans le canal déférent et l'urètre. Cette partie liquide de l'éjaculat constitue le liquide séminal.

En conséquence, l'éjaculat est composé d'un maximum de 10% de spermatozoïdes et de 90% de liquide séminal pour un volume total de 2 à 6ml.



Les glandes qui participent à l'éjaculation


La figure 23 montre les glandes qui participent à la composition du liquide séminal. En dehors des sécrétions de l'épididyme (manteau liquidien pour les spermatozoïdes), ce sont les sécrétions de la vésicule séminale, de la prostate et des glandes accessoires (Cowper et Littré) qui le constituent. Ces sécrétions seront mélangées à l'éjaculat dans un ordre chronologique précis.


Fig. 21 - Tractus génital mâle  Légende
1
1a
2
2a
3
4
5

6
7
8
9

10

11
Testicule
Canalicules efférents
Ductus epididymidis
Cauda epididymidis
Ductus deferens / canal déférent
Ampulla ductus deferens
Vesicula seminalis /
vésicule séminale
Ductus ejaculatorius
Prostate
Canaux excréteurs de la prostate
Glandulae bulbourethrales
(glandes de Cowper)
Glandulae urethrales
(glandes de Littré)
Urethra / Urètre

embryology, embryologie

Fig. 23
Les glandes sexuelles qui participent à l'éjaculat sont indiquées et mises en évidence en couleurs. Leurs sécrétions se mélangent au liquide séminal; celui-ci constitue 90% de l'éjaculat. (Popup avec image interactive; 138 Kb).


L'éjaculation représente la deuxième étape de maturation des spermatozoïdes.
Les aptitudes des spermatozoïdes à la motilité sont subitement activées à cette occasion. Le mécanisme exact de cette activation reste en partie inexpliqué. Les facteurs suivants interviennent quoiqu'il en soit:

  1. La stimulation mécanique lors de l'éjaculation
  2. L'ajout de sécrétions glandulaires qui
    a) diluent le concentré de spermatozoïdes
    b) participent à l'activation chimique.

La conséquence sur les spermatozoïdes du jeu de la stimulation mécanique due à l'éjaculation et de l'action chimique due aux sécrétions glandulaires correspond à une activation physiologique des spermatozoïdes qui sont désormais en état de subir la capacitation imminente et la réaction acrosomique, toutes deux étant des conditions préalables à l'approche et à l'attachement du spermatozoïde à l'ovule.

Répétition

Maturation et activation du spermatozoïde


Page précédente | Page suivante